référencement

Publié le par yoye2000

On a tendance à penser que les membres du parti présidentiel et le consultant senior moyen d'une boite internationale ont en commun la même vulgarité sous un costume de marque, l'absence de sens critique ou de scrupules, la propension absurde à tout vouloir traduire en chiffres et le goût pour le name-dropping et la citation hors contexte tout en méprisant la « culture ».

Et bien c'est faux.

Du moins en ce qui concerne la dernière assertion.
On se souvient avec quelle ferveur notre DG a donné un coup de pouce aux ventes de "La princesse de Clèves".
C'est maintenant au proto-FrédéricLefevre Eric Raoult (quel dommage qu'il n'ait pas connu la postérité de son successeur, on y trouve la même mauvaise foi et le même gout de la polémique grossière. A croire que ce presque anonymat tient avant tout de la discrimination contre les gros.)
Bref, Eric Raoult, donc, vient d'en trouver une bien bonne : le devoir de réserve pour le Goncourt. En l'occurrence, Marie Ndiaye, auteure "ample" et "ambitieuse" (ai-je dû lire dans mon magazine d'aspirant vieux con(1)),  après ses déclarations concernant la France et son « "atmosphère de flicage, de vulgarité" et  l'attitude des ministres du renvoyage-des-mal-blanchis-chez-eux successifs, qualifiée de "monstrueuse".
Or, Raoult trouve ces propos "peu respectueux, voire insultants"
(le fait qu'un jugement plus objectif quant aux propos de Marie Ndiaye aurait dû ressembler plutôt à ceci " hyperbolique, certes, mais relativement proche de la réalité" est un autre débat.) (2)

De quoi faire atteindre des sommets aux « Trois femmes puissantes » !
Merci Eric ! Marie pourra venir te taper la bise quand elle repassera à Paris. Et les Inrocks aussi ! Parce que des propos comme ça donneraient furieusement envie d'aller acquérir les deux sur le champ.


Avec tout ça, on va me demander pourquoi ce titre...
Tout simplement parce que j'espère qu'un de vous, lecteurs, aura la gentillesse de transmettre ce post à Raoult ou un autre satellite foireux du gouvernement pour qu'il me fasse une bonne pub à moi aussi. Mon référencement est à chier.


_________________________
(1) Pour parler simplement : passablement indigeste. Bon je dis ça, mais je n'ai essayé (mollement, certes)de lire que"Quant au riche avenir". Ca a peut être évolué un peu, en 25 ans, mais là, il faut reconnaitre qu'elle été un peu lourdingue, la rédac'.
(2) Marrant comme cette couillonnade arrive pile poil pour atténuer l'autre polémique sur les prétendues aventures de notre DG en 89 à Berlin. On imagine l'ambiance à l'uempé :
"
Bon, les gars, j'ai fait une boulette sur fessebouc. C'est pas la première fois que j'en sors une hénaurme, mais là, ça s'est vu. Bon, faut être beau joueur, ça arrive rarement.. N'empeche que là, bon ben, je suis un peu dans le caca. Il faut vite qu'un de vous me dégote un truc. kékun à une idée ? oui ? non ? oui le petit gros, là.. Comment vous vous appelez..? Hein, comment ? Raoult, c’est ça ?.... C'est quoi votre idée, Raoult ? hum…..Ouais pas mal, ça va faire gueuler toutes les radios, et ça va faire chier ce boulet de Mitterrand.. Bien ça ! Franchement ! On applaudit euh... z'avez un prénom, Raoult ? Hein..? Eric ? Bon ben on applaudir Eric.
et bien je vais vous dire Eric. On se tutoie, hein ? .. bon ben, je vais te dire Eric, tu sais que Carla et moi, on espère un heureux événement. Et bien, si ca se passe...On songe sérieusement à l'appeler Eric. Quel joli prénom !"



http://www.liberation.fr/politiques/0101602217-raoult-ump-invente-un-devoir-de-reserve-pour-les-prix-goncourt
http://www.lesinrocks.com/actualite/actu-article/t/1257963000/article/marie-ndiaye-je-persiste-et-signe/

Commenter cet article

quandj'entendslemotculture 12/11/2009 21:58


maimaimai ! Comment passer sous silence le fait que seul un gvt de droite ait eu l'ôdace d'introduire officiellement en tant que tel "l'Histoire de l'art" en tant que matière obligée de 7 à 17 ans
pour tous nos gamins (actuels et futurs). C'est pas les gauchos qui y auraient pensé, hein, les obsédés du pavé et de la table rase ... ET pourtant on nous le dit, s'agit de lutter contre
l'obsession de la mode et de la consommation de nos chères têtes blondasses. Alors bingbling oui, mais culculture aussi ! Prenons la droite au sérieux sur ce sujet, nous saurons bientôt faire la
différence entre un urinoire et un urinoire signé !


yoye2000 13/11/2009 09:56


Merci lecteur d'assurer un peu de pluralisme su ce blougue !