Amour du travail bien fait

Publié le par yoye2000

Baudouin Prot, Pédégé à la tronche de clown démaquillé de not' grande banque à nous, fierté nationale au même titre que le Charles de Gaulle, Amélie Poulain, L'EPR (quoique..) ou Zidane, j'ai nommé BNP Paribas, déclare avec une auguste assurance dans le Libé daté de ce jour : "Nos traders ont de nouveau l'impression de bien travailler..." (1)




Baudoin ->
(content de lui)


Ah, ca c'est enfin une bonne nouvelle ! Pas de risque de suicides massifs, d'avalanche de mauvaise presse, d'intervention de ministre, de mise en place de cellule psychologique en perspective.. (2).
En ces temps de crise, ça fait du bien, une bonne nouvelle non ?


Salarié d'Orange, de La Poste, du Pole Emploi, de Renault et de tout un tas d'autres boites de toutes tailles gouvernées bêtement à courte vue, devient trader. tu retrouveras un sens à ta vie professionnelles  ! 


1. Bon perso, même après avoir lu le point de vue éclairé de notre glorie permanentée du capitalisme national, je n'ai toujours pas compris à quoi ça servait, un trédeur.
Quoiqu'il en soit,  pour ce qui est de la situation générale, Baudoin, dans l'ensemble, se veut rassurant "le crise financière est terminée..." Sauf que (détail) ... "la crise économique, elle, continue"
Je reconnais être une vraie bourrique en matière d'économie, mais je m'obstine à ne pas piger comment on en est arrivé à pourvoir dissocier les deux de ce point, mais bon...
Quant à la BNP, pas de souci, on peut continuer à l'aimer : car "sa culture n'a jamais été de spéculer mais de ('tention !) fournir un service à ses clients" Sympa de leur part, notez. Juste pour rendre service. Rien à voir avec le concept de s'en foutre plein les fouilles. D'ailleurs, Boaudouin le reconnait : il a une telle aversion pour ce type de pratiques que, pour éviter toute tentation contre-nature, "depuis le début de l'année, notre activité se fait pour l'essentiel sur des produits plus simples..." Ahhh (soulagement) 
2. même si par contre, question divertissement,  on peut le déplorer, car on sent que le Baudoin, il pourrait avoir la bonne fibre sociale qui en ferait un  concurrent sérieux à Didier Lombard en matière de déclarations bien senties.
A propos de ce dernier, d'ailleurs, qui joue une peu le rôle du gros méchant de service, alors que finalement, il ne fait que gérer la grosse hotte de cadeaux empoisonnés que lui avait laissée petit papa Thierry Breton (pour mémoire, ministre des finances à un moment), voir http://sobiz.over-blog.com/article-france-telecom-derriere-lombard-l-ombre-de-breton-37652831.html

Publié dans Un monde formidab'

Commenter cet article

chamou 09/11/2009 08:52


Croise finançière, crise économique ... Pouvoir dissocier les deux ? Bah, c'est bien simple, avec ça, on peut dire que la crise est terminées (dixit nos chers amis les politiciens et autres
ministres des finances, pdg se voulant rassurant et blabla de communication), tout en justifiant les mauvais chiffres (chomage, croissance, chiffre d'affaire, bien ête du français moyen, popularité
du chef, mauvaises ventes du dernier opus de madame la chef, ...)


yoye2000 09/11/2009 15:30


Vu comme ça... Ca se tient !