Si vous avez quelques pièces... un ticket resto... un forfait SMS..

Publié le par yoye2000

Investisseur, Yoye2000, qui en connait un rayon, te conseille pour placer les thunes que t'a laissées Madoff.

  
En Hausse
Orange :
l'ex-opérateur national devenu pour une raison encore obscure une grosse machine à fric globalized(1), lance une nouvelle offre sur un marché en pleine expansion

Que ceci soit dit et répété, Orange est une entreprise éthique.
Quasi à but philanthropique.
C'est ce qu'on apprend à la lecture de Libé : Orange vient en effet de lancer un forfait dédié "aux plus démunis" (les pauvres, donc)(2).
Sacré marché, puisque, estime Didier Lombard, le grand gourou d'Orange, il "pourrait concerner 3,8 Millions de personnes de France" (jusqu'à 8, si on compte (moyennement) large, selon l'observatoire des inégalités).
Autant dire qu'il y a plutôt de l'avenir sur le créneau. Surtout que le pauvre, qui ne bosse pas ou peu, passe son temps à téléphoner avec les pays d'où il vient ou à envoyer des sms surtaxés en regardant la télé.
Bref, un beau potentiel pour augmenter la valeur client.
Le seul hic, c'est que par définition, le pauvre n'a pas de thunes.

Donc, que consent dans sa grande munificence Orange aux gueux ?
et bien, rien moins qu'un "forfait mobile bloqué à dix euros par mois pour quarante minutes de conversation, et quarante SMS".
Mazette !

Bien sûr, on pourrait dire que ce n'est pas tant cadeau que ça, si on le compare aux forfaits habituels. On pourrait insinuer que c'est une combine un poil grossière pour fourguer les plus de contrats possibles (3). On pourrait même ironiser sur le fait qu'à défaut de jouer pleinement sur la qualité avec les crétins aux iphones nouvellement "désexclusivisés"(4) , on peut toujours essayer de jouer sur la quantité avec les érémistes. On pourrait objecter que le meilleur moyen de pallier la pauvreté, ce n'est certainement pas des gadgets cyniques de ce type. On pourrait se demander s'ils touchent des subventions pour ça... On pourrait se dire en substance un tas de choses...
On pourrait même dire que Didier Lombard se fout un peu notre gueule.
On pourrait surtout se demander jusqu'à quel point il se fout de notre gueule.

On pourrait... Mais est ce nécessaire ?
Car devant les malignes insinuations crasseuses des journalistes, notre philanthrope répond "là n'est pas l'essentiel".
Non, c'est sûr. Là n'est pas l'essentiel.
Mais il est où, celui-là, d'ailleurs ?

http://www.liberation.fr/economie/0101566776-france-telecom-lance-un-forfait-low-cost-pour-les-plus-demunis


(1) Puisqu'on en cause, voir le Monde Diplo de ce mois sur notre grande entreprise : "Portrait de France Télécom en multinationale"
(2) Plus précisément : "des allocataires des minima sociaux (RMI, bénéficiaires de l'allocation de parents isolé... et à partir du 1er juillet, bénéficiaires du RSA)". Ce qui fait quand même "business Plan" à 38 Millions d'Euros
(3) Et va savoir, si ca se trouve, difficilement résiliable, avec la totale : durée minimale, 3 mois de résiliation.. (à voir..)
(4) http://www.lepost.fr/article/2008/12/17/1359590_orange-perd-l-exclusivite-de-l-iphone.html

Commenter cet article