hein ? Que'ce tu dis ? -> Un exemple de beuse réussi.

Publié le par yoye2000

-Dans le cadre de notre causerie consacrée à l'überscience marketing-


Qu’est qu'un beuse ?
"C'est une sorte de publicité sauvage qui passe par le consommateur et le fait devenir vecteur du message". Il marche sur le mode viral (transmission par l'oreille via la bouche, ou plus prosaïquement, la plupart du temps par des vidéos plus ou moins rigolotes qu'une connaissance balance à tout son carnet d'adresse mail, jusqu'à être enfin relayé par des "leaders d'opinion")

http://fr.wikipedia.org/wiki/Buzz_(marketing)


Quel type de produits peut être concerné par un beuse ?
Tous, à condition de trouver l'angle sur lequel le beuse prendra prise... Absolument tous, ça peut même être un objet qu'on aurait cru aussi marketingproof que
"La princesse de Clèves©" .

Ecrit au XVIIème siècle, le produit 
"La princesse de Clèves©" . est un produit (sacrément) "mature" qui ne vivait jusqu'alors que par le relais d'un réseau de prescripteurs puissants et néanmoins captifs : les professeurs de lettres(1).

On parle donc là d'un marché pépère dans un stade proto-hibernatif, avec un produit certes rustique, mais ne necessitant aucun investissement. Une entreprise rentable (Il faut bien voir que, depuis ce sacré Charlemagne, un paquet de prof de lettres s'étaient succédés sur les chaires, chacun écoulant son quota de "La princesse de Clèves©") et aussi exaltante que la perspective de passer le ouiquaine chez Mamie.


<- (paye la tronche du produit !)

Du point de vue de l'Uberscience Marketing,"La princesse de Clèves©" est  "un sacré challenge" si on parle en "on", et  un "véritable tocard" si on parle en "off".
En marketing pour les nuls, on appelle ça "un poids mort ((ou dog, en anglais (ben oui, c'est comme ça..)->

Comment créer un beuse ?

C'est là où réside la difficulté de la chose. C'est que le beuse, ça ne se décrète pas. Pas une question de fric, ni de moyens.

Non, pour faire "du" beuse, il faut savoir humer l'air du temps. Innover.
Et surtout savoir bien doser son effort.

Ainsi, "La princesse de Clèves©" n'a pas mégotté et s'est assurée les faveurs du meilleur de la place, l'expert toutes catégories en matière de beusing, jai nommé le "bourdon présidentiel", aka notre DG Nicolas Sarkozy, qui déclare « qu'on n’ a pas besoin d'avoir lu la princesse de Clèves pour bien servir l'état ».
Là, évidemment, gros Beuse.

Ca rate rarement, faut dire.
Tout le monde s'émeut et dit que non c'est pas vrai, que
"La princesse de Clèves©" , c'est super important, et qu'un être équilibré devrait le relire au moins une fois tous les mois. Christophe Honoré en fait un film (très peu vu aussi, en particulier par moi)
On bâtit même des mouvement de protestations, des lectures marathon sur
"La princesse de Clèves©" . Hier, Jauffret, auteur que par ailleurs j'aime bien pour écrire joyeusement des livres sinistres, relaie le beuse et propose au cours d'une émission littéraire sur la Cinquième (que j'ai inexplicablement regardée au lieu de Sacré Graal sur Arte) que tous les français envoient en signe de protestation à Sarkozy un exemplaire de
La princesse de Clèves©"(2).
Quels résultats ?

Bon, puisque j'en parle, et qu'on a pour principe de ne pas parler des louseurs, ici.
a priori, les ventes du produit
"La princesse de Clèves©" auraient pris + 80%
Impressionnant, non ?

_______________________

(1) sans qu'on pour autant  ait la preuve que le livre ait déjà été lu par d'autres que ceux qui sont payés pour faire des résumés dans les Annabacs.

(2) Tout ça me rappelle, je ne sais pas pourquoi, le hurlement, de Ferré à la fin de "Préface" : "à l'école de la poésie, on n'apprends pas, on se bat !" Faudrait peut être voir à prendre des cours de baston, les gars, parce que ca manque un peu de nerf, tout ça !

D'ailleurs, il y au un autre phrase intéressante, là dedans : "nous vivons une époque épique, et nous n'avons plus rien d'épique"

Heureusement qu'il est mort il y a un bout de temps, parce que je ne sais pas ce qu'il dirait...

Commenter cet article

Med'celine 13/03/2009 22:42

Mince! Je me disais bien que c'était pas normal que je n'arrive pas à servir l'étable! Je n'ai pas lu "la princesse de Clève"! Je comprends tout maintenant! Merci, NS!

yoye2000 14/03/2009 14:13


C'est qu'il faut une sacré culture pour être à la hauteur de la vache !