je suis malheureux, parce que je suis...

Publié le par yoye-2000

Quelque(s?) lecteur(s?) attentif(s?) s'est récemment ému du fait que ce blougue devenait de plus en plus politique.
C'est un fait.

Ceci s'explique. 

L'autre jour, en faisant les courses, j’ai perdu mon charriot.  Corps et biens. Complètement disparu de la carte du Carrouf. J'ai fait tous les recoins du supermarché de long en large.
En vain.
Après dix minutes de recherches infructueuses, excédé, en sueur, me détestant profondément,  je pris un panier pour  rassembler à nouveau les produits de première nécessité et fuir au plus vite ce désastreux épisode.
Ca n'était que le début.
Car bien sûr, je finis par retrouver mon charriot au rayon fruits et légumes.
Je me  retrouvai face à un dilemme.
        . Soit abandonner mon charriot dans l'allée (ce qui aurait entrainé ipso facto de nouvelles courses dans 2 jours),
        . Soit tout remettre à sa place (option abandonnée d'office)
        . Soit tout rassembler en doublon (beurre, lait, kleenex, PQ...) dans le charriot.
Ce à quoi je me résolus, tout en me demandant ce que j'allais bien pouvoir faire de 48 rouleaux de PQ.
ll fallut que j'achève ma tâche imbécile pour réaliser que j'aurais pu plus simplement laisser le panier avec mes doublons (qui ne l'étaient pas tant qu'ils étaient dans le panier)
Donc après avoir redédoublonné le chariot, je me suis finalement barré fissa vers la caisse en laissant honteusement abandonné mon panier entre les batavias et les endives
(en oubliant de prendre les couches de Gniard2000, mais bon..)

Lecteur,
Si tu travailles à Carrouf
,  tu m'as maudit sûrement. Tu as sans doute pensé que j'étais sacrément con en te tapant mon panier orphelin à ranger. Ne m'en veux pas.
J'ai été faible.
Je me repends.
Si tu ne travailles pas à Carrouf, tu dois malgré tout te dire que je suis sacrément con.
J'en suis conscient.
J'en souffre.

C'est aussi pour ça que je préfère être de plus en plus politique.
Ca permet de me camoufler plus facilement.

Bref, puisqu'on peut maintenant mettre de la musique fastoche, une petite chanson plus ou moins de circonstance :



Commenter cet article

charlitounette 16/12/2008 12:57

Hiiiiii !!! Excellent !!! Tu aurais pu aussi négocier un prix, étant donné que tu avais tout pris en double !! Comme il paraît qu'on peut tout marchander ... peut-être même que M'sieur Carouf (ou M'dame ... ? sais pas ?!) aurait dit "oui, ok, allez y, m'sieur !!".

chamou 05/12/2008 09:16

". Soit abandonner mon charriot dans l'allée (ce qui aurait entrainé ipso facto de nouvelles courses dans 2 jours)," ... Et du coup, abandonner la fausse pièce en plastoc' "système U" que tu tiens comme la prunelle de tes yeux tellement elle est rare ?

Med'celine 04/12/2008 17:55

Ce qui serait intéressant serait de savoir, en fin de compte, combien de temps tu as passé (perdu) dans ce temple de la consommation nutritionnelle. Et de nous dire comment tu t'es fait massacrer suite à l'oubli des couches culottes (un écart de ce genre est im-par-don-na-ble!!).