Canicule de 2008 : qualité plutôt que quantité ?

Publié le par yoye-2000

René Monory au plus mal !
Grande est mon émotion à l'heure où j'écris ces lignes, moi qui avait croisé le grand homme dans le passage souterrain de la gare TGV de Poitiers.
C'est à se demander si Soljenistsyne n'a pas haté son passage de vie à trépas pour que celui-ci ne soit pas englouti à jamais dans le gouffre béant que laissera la funeste nouvelle de la disparition de cet autre phénix du haut-Poitou.
http://www.liberation.fr/actualite/politiques/342884.FR.php

Publié dans Un monde formidab'

Commenter cet article