Odeur de sainteté

Publié le par yoye-2000

L'autre jour, il faisait chaud à pédaler sous le soleil sur ce faux plat qui mène vers Saint Donatien. En nage et à bout de souffle -j'avais le temps- je suis entré dans l'église à la recherche d'un peu de fraîcheur.
Sous la grande nef imposante résonnait l'orgue. Dans la semi obscurité des bougies, une bigote s'y essayait avec l'expression de concentration extrême.
Une sainte Conchita, petite, voûtée, sèche, son habit de nonne comme une peau grise, epoussetait énergiquement les bancs de messe, semblant improviser à grands coups de plumeau une chorégraphie hardie au son des hiératiques gammes.

Ceci appelait clairement au recueillement.

Il faisait frais, je me suis assis. De plus en plus imprégné de cette dévote austérité,  j'attendais que le Créateur me fit signe...
Déjà, je commençais  à sentir...mes pieds.

L'intensité mystique de l'instant s'en est quelque peu ressentie.



Plus d'info sur :
http://www.linternaute.com/nantes/magazine/photo/saint-donatien-la-basilique-des-enfants-nantais/en-savoir-plus.shtml

Publié dans Décrochage régional

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article