foin des bocks et de la limonade..

Publié le par yoye-2000



une' bonne BD (qui est apparemment un premier bouquin, à ce que j'en ai compris) : A la lettre pres, de Cyrille Pomès.
Son argument est exposé dès la première page qui prend la forme d'une lettre.
 "Avoir 17 ans, ça arrive à tout le monde, mais il se trouve qu'à moi Patrick, c'est arrivé hier. Je me suis dit que si les choses continuaient comme ça, je finirai bien par en avoir 40.. et c'est là que j'ai eu une idée marrante : écrire une lettre à celui que je deviendrai dans un avenir quelconque, c'est à dire toi,. Bonjour Patrick, donc".
Là, on a tout compris. et c'est ça, surtout, le génie de Pomès, c'est qu'il arrive à tout résumer en quelques phrases ou d'un coup de crayon : à 40 ans, le personnage principal , Patrick, donc, est évidemment devenu volage, vénal  et s'est compromis dans tout ce qu'il a détesté quand il en avait les moyens, à 17 ans (c'est notre lot à tous...); autant dire que la lecture de cette lettre lui renvoie tout ça à la gueule.
Bon, le petit truc du scénario est assez simple (voire facile) et artificiel mais ça tient bien la route, même si on se demande un peu comment un adolescent de 17 ans aussi futé et clairvoyant  peut devenir un aussi gros lourd de 40 (c'est notre lot à tous aussi, faut croire).
En fait, ce qui est touchant (ou lourdingue, selon l'humeur), c'est que Pomès cache mal qu'il s'écrit à lui même avant tout, et donc qu'il tient à (se) prouver que lui, il n'est pas comme ça.

Pour le trait, ça fait un peu penser au formidable Blutch avec sa non moins formidable période "Blotch".  Plutôt pas mal comme référence, je trouve.


Moi, de mon côté, je me réjouis de ne pas avoir eu cette idée à la con (s'écrire une lettre à 17 ans); car je ne suis pas sûr que j'en aurai apprécié la lecture...
Parce que si en plus de me rappeler que je suis devenu un glandu quarantenaire propre sur lui avec son boulot de merde (quoique bon, en ce moment...), sa bagnole et sa petite famille, je ne suis pas sûr d'^tre en mesure de supporter la lecture de mes affligeantes exaltations post pubères...Parce que mis à part dans les romans ou les films etc, on est généralement surtout pas bien futé quand on a 17 ans..



Commenter cet article