la finance facile - leçon n°3 : ne cédons pas...

Publié le par yoye-2000

...au poujadisme

La Société Générale se fait sucrer 5 milliards d'Euros, soit a peu près la somme de tous les agios pour dépassement de découverts accumulés  depuis le début de l'humanité.

Le pédégé prend des mesures énergiques et décide de  se priver de je ne dis pas une, je ne dis pas deux, non, je dis TOUTES ses stocopcheunes de 2007.Et avec ça, mesdames, messieurs,  en prime, il se prive de son salaire pendant 6 mois, héroïque décision dont on pensait que seuls capables ces grands maîtres de l'ascétisme que sont les chômeurs en fin de droit.

De leur côté, et pour aider au redressement de leur banque, les salariés feront la plonge à la cantine (du moins ceux qui ne se seront pas fait lourder en contribution à l'effort)

 
Certains d'entre vous pourraient se laisse aller à quelques bonnes réflexions poujadistes du style:
. "Ben, il a les moyens, pour se priver de 6 mois de salaires..."
. "Quand la boite sous ta responsabilité se fait sucrer 5 milliards, on se fait pas virer normalement...?"
. "C'est quoi cette boite où un type dans son coin peut détourner en loucedé un tas de fric pareil ?"
. "5 milliard d'Euros, ça fait combien de fois mon compte en banque ?"
. "Il nous prend pas pour des pigeons voyageurs avec son petit pipeau, lui? Il veut la faire gober à qui, son histoire ?
"

et j’en passe, le potentiel est énorme.

 

Oui, grande est la tentation. Mais ne cédons pas, lectrice, lecteur. C'est mal.

Soyons fort, résistons : Demain,  s’éloigner de la machine à café au boulot. Eviter les bars. Fuir les rendez-vous en famille. Surtout n’engager aucune conversation.

 

Car beaucoup trop forte serait la tentation...

Publié dans Un monde formidab'

Commenter cet article